En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

CONTES EN BALADE 2018 - Classes de 6ème

Par Administrateur ENT Département du Tarn, publié le mardi 18 septembre 2018 15:19 - Mis à jour le mardi 18 septembre 2018 15:26
conte en balade.PNG
Le Festival contes en balade sillonnera le département du 27 septembre au 14 octobre 2018! Le conte intégrant le programme français des classes de 6ème, nous avons le plaisir de vous informer qu'une séance est programmée dans certaines communes...
Pour les classes de 6ème

 

PUYGOUZON ET SAIX

SAIX, MJC ; mardi 2 octobre 2018, 20H30

PUYGOUZON, salle des Fêtes ; jeudi 4 octobre 2018, 20H30

 
L’expérience ou l’homme aux loups - Conte musical par Mathieu Desfemmes (conteur) et Philippe Gautier (Musicien)

Spectacle à partir de 10 ans ; Durée : 1H30

 

Philippe Gautier et sa guitare, Mathieu Desfemmes et ses mots, et nous voilà partis !

Un homme égaré marche, en traînant les pieds dans la poussière, sur une route de terre sèche. Il marmonne et rumine ce qui le tarabuste : le sort qui s’acharne, la malchance. Mais pourquoi ?

Le vieux lui a bien dit que là-bas, au bout de cette route, est une montagne où celui qui sait tout sur toutes choses, peut répondre à toutes les questions. Mais trop de choses le poursuivent et peuplent ses pensées : ce seigneur tout de noir vêtu, sa mère enlevée alors qu’il n’était qu’un bébé, ces sept loups qui le reconnurent comme frère et la princesse dont il était aimé.

Non décidément il ne comprend pas ce qui peut bien clocher sur les chemins de sa destinée. Tout ce qui peut tomber sur la tête d’un homme lui est tombé dessus et tout ce dans quoi un homme ne doit pas marcher il a marché dedans.

Mathieu Desfemmes à propos de son spectacle :  

« L’expérience ou l’homme aux loups : trois histoires qui n’en font qu’une, trois contes universels que l’on retrouve dans la culture des cinq continents que je me suis appropriés pour n’en faire qu’un.

Ce qui m’étonne le plus : avec quelques mots, mis les uns derrière les autres, quelques notes, jouées sur une guitare et un bon sens du rythme, nous voilà projetés dans des décors hollywoodiens, vivant des aventures fantastiques, où tout est permis, les effets spéciaux les plus fous, les intrigues les plus rocambolesques. Que du rien, naisse TOUT UN UNIVERS. »

 

 

LABASTIDE ROUAIROUX

LABASTIDE ROUAIROUX, Cinéma Jacques Brel ; vendredi 5 octobre 2018, 20H30

 
Les Contes du chemin par Jean-Michel Hernandez

Spectacle à partir de 10 ans ; Durée : 1H20

Dans la tradition populaire, les conteurs étaient des colporteurs de paroles. De village en village, de hameau en hameau, d’oreille en oreille, le parcours se faisait souvent dans le cadre d’une culture régionale. Aujourd’hui, conteurs et conteuses, avons « les pieds rapides », nous déplaçant de ville en ville, de pays en pays, recherchant pourtant toujours ces oreilles attentives.

Dans «les contes du chemin», j’ai laissé dériver ma quête de parleur vers les 4 coins cardinaux. A la croisée des chemins, ce spectacle puise dans le conte randonnée sud-américain («le perroquet», «le baptême»), dans la légende juive de l’Europe de l’est («Abraham et David»), dans la facétie méditerranéenne («Dj’ha»), dans le mystère oriental («le crâne et le pécheur»), dans le merveilleux occitan («l’ange et Baptistin»).

Jean-Michel Hernandez, comédien et conteur est installé dans le Tarn.

A propos du conte : 

Le conte et son véhicule, le conteur, ont la possibilité de déroger aux traditionnelles « lois » du théâtre. Issus d’un temps immémorial, d’un temps mythique, les récits oraux dévoilent de singulières beautés lorsque la parole du conteur connait la conversation avec le public. Cette parole, celui qui l’a reçue a la grande liberté de la restituer sur des espaces variés, rompant avec le charme du quatrième mur théâtral, le conteur offre un moment unique en connivence avec son public. Complice avec l’auditoire, il réinvente un espace où se rencontrent paysages, personnages, dieux, animaux. Grâce à la souplesse du conte, le conteur modèle des espaces rituels où la parole semble vouloir sauvegarder une magie ancestrale : celle d’une cour de ferme, d’un escalier d’immeuble, d’un sous-bois…

 

 

CAHUZAC/ VERE

CAHUZAC / VERE, Salle des Fêtes ; samedi 6 octobre 2018, 20H30

 

Histoire d’une par Jean-Michel Hernandez

Spectacle à partir de 10 ans ; Durée : 1H20

Il était une fois un conteur endormi ! Et son rêve l’entraîne dans une barque et la barque dérive, accoste à des territoires inouïs où des conteurs glissent dans l’oreille du conteur des histoires à dormir debout !

Mémoire attisée, oreilles gorgées de paroles, le conteur subit les ondes de la Méditerranée, embarque avec lui une jarre d’or et un maçon, un miroir et des visages, une belle et une bête, un sac de farine et des ballons multicolores. Et voilà : A barque à bon port, paroles salées ! A conteur éveillé, conte à l’infini !

Jean-Michel Hernandez, comédien et conteur est installé dans le Tarn.

A propos du conte : 

Le conte et son véhicule, le conteur, ont la possibilité de déroger aux traditionnelles « lois » du théâtre. Issus d’un temps immémorial, d’un temps mythique, les récits oraux dévoilent de singulières beautés lorsque la parole du conteur connait la conversation avec le public. Cette parole, celui qui l’a reçue a la grande liberté de la restituer sur des espaces variés, rompant avec le charme du quatrième mur théâtral, le conteur offre un moment unique en connivence avec son public. Complice avec l’auditoire, il réinvente un espace où se rencontrent paysages, personnages, dieux, animaux. Grâce à la souplesse du conte, le conteur modèle des espaces rituels où la parole semble vouloir sauvegarder une magie ancestrale : celle d’une cour de ferme, d’un escalier d’immeuble, d’un sous-bois…

 

 

Vous trouverez ci joint la programmation complète du festival départemental "Conte en balade".

Pièces jointes

À télécharger

 / 1