En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

B. Kruger

Savoir c'est pouvoir

Par Administrateur ARTOTHÈQUE, publié le mardi 2 décembre 2014 14:56 - Mis à jour le mardi 2 décembre 2014 14:56

Pour commémorer le Bicentenaire de la Révolution française, Barbara Kruger a choisi deux modes d’expression complémentaires. Comme dans tous ses photomontages, elle a utilisé une image stéréotypée et un slogan d’une apparente banalité. Le propos initialement formulé par le philosophe empiriste anglais Francis Bacon (scientifique et philosophe anglais 1561-1626) en 1597, « Nam et ipsa scientia potestas est », mieux connu sous sa forme proverbiale actuelle « Savoir c’est pouvoir » conduit le spectateur vers une double réflexion. Le portrait d’une beauté sans faille, figé dans une implacable dualité, renvoie à l’expérience de l’artiste elle-même : le parcours intime et professionnel d’une femme américaine dans les milieux essentiellement masculins que sont l’art conceptuel et le monde publicitaire des années 80. Plus largement, l’image de cette Marianne en papier glacé assortie de sa légende péremptoire, met en garde contre les clichés de l’Histoire.

Simultanément, la même image a été utilisée par Barbara Kruger aux Etats-Unis dans le cadre des revendications féministes portant sur le droit à l’avortement. Sous le slogan Your Body is a Battleground elle s’insurge contre les tentatives de réduction du champ d’application de l’arrêt Roe v. Wade qui reconnaissait depuis 1973 l’avortement comme un droit constitutionnel. Une autre version, sous forme d’affiche invite à une manifestation organisée à Washington le 9 avril 1989 en faveur du droit à l’avortement et à la contraception.