En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

F. BOISROND

Les arrosoirs ont rouillé

Par CATHERINE DUHTERIAN, publié le vendredi 29 janvier 2016 15:24 - Mis à jour le vendredi 29 janvier 2016 15:24

“On a la saison qu’on mérite

                          Même les arrosoirs ont rouillé”

 

d'après Perceptions de Chloé Delaume

Ce tableau représente un visage dans lequel on peut lire sa pensée. Ces pensées symbolisent la campagne, la nature, le ciel…

Il y a des couleurs vives ce qui nous donne de la joie en regardant le tableau.

Le personnage a les yeux bridés ce qui pourrait nous faire penser qu’il est d’origine asiatique, on dirait que au dessus de sa tête il a un chapeau.

Au-dessus de sa tête il y a une maison entourée d’animaux avec des arbres qui séparent la partie habitation de la partie des champs. On pourrait croire que c’est un enfant qui a dessiné le tableau.
On pense que la phrase de Chloé Delaume représente bien le tableau car sur le tableau il y a des périodes de saisons, et que cette phrase représente bien cela. La deuxième phrase fait penser à la mauvaise saison que peuvent avoir les agriculteurs, celle de la pluie.

Romane et Rémi